La Foi des Réprouvés

Tome 6 de L'Épée de Vérité

Détails

Recherches effectuées
Terry Goodkind a dû faire beaucoup de recherche sur la sculpture sur marbre et le travail de la pierre. Il sait utiliser des outils modernes pour faire un tel travail, mais il a dû savoir comment les tailleurs de pierre durant les 13, 14, et 15ème siècle ont accompli ce qu'ils ont fait et quels outils ils ont utilisés. Comme il n'y a pas beaucoup de recherche précisément sur ce qu'ils font, il a partiellement sculpté des statues afin de connaître les outils utilisés.

Une des choses qu'il a découverte en faisant des recherches au sujet des carrières en Italie, à Carrare, était au sujet de certains des aliments qu'ils mangeaient. Un de ceux-ci était le lardo. Le lardo est une graisse de porc qui est traitée pendant une année dans des cuves de marbre, avec de la saumure et des épices. C'est un vrai aliment qui est mangé par des ouvriers de carrière depuis des milliers d'années, Terry l'a donc employé dans la "Foi des Réprouvés".

Après qu'il ai écrit le livre, un ami docteur l'a lu, et lui a dit "je ne savais que tu connaissais le lardo" et lui a offert des détails : le lardo est une curiosité médicale. On a découvert que quand il est traité dans des baquets de marbre pendant une année, le carbonate de calcium contenu dans le marbre extrait le cholestérol de la graisse de porc. Ainsi, le lardo est la seule graisse exempte de cholestérol. Il a été une source saine d'énergie pour les tailleurs en pierre durant des milliers d'années.

Lardo est un mot étrange, mais Terry l'a employé. Il compose habituellement les mots pour qu'ils aient une base dans une langue spécifique, mais il a décidé de gardé le vrai mot car il le trouvait fascinant.

Leçon du Sorcier
Voir cette discussion : http://www.terrygoodkind.fr/forum/topic … rcier.html

Couverture
Elle fut un challenge pour Keith Parkinson, Terry pensant qu'il avait le talent pour l'illustrer : une statue de marbre blanc exprimant rien de moins que la noblesse de l'âme humaine, selon les termes du livre. Il lui a fallu de nombreux essais et de longues discussions avec l'auteur pour arriver à ce résultat.

Il leur a ensuite fallu convaincre les éditeurs de la valeur de leur vision, mais à ce moment là Terry avait un contrôle presque total sur les illustrations des couvertures de ses ouvrages ce qui les a beaucoup aidé.

Les éditeurs auraient fait pression pour qu'il ajoute de petits monstres dansant autour de la base de la statue, pensant que les couvertures de fantasy requéraient ce genre de cliché, puis un "brouillard mystique". Terry a exercé sa prérogative pour qu'elle soit réalisée de la manière dont il le souhaitait.

TN-06.jpg

Texte traduit par François